Vitamines
Classification, Besoins, Dépassements de dose

Une vitamine est une substance organique, nécessaire en dose infinitésimales au métabolisme des organismes animaux et donc de l'homme. Les vitamines sont des indispensables compléments des échanges vitaux. C'est une molécule organique, un coenzyme (molécule qui participe au site actif d'une enzyme), qui renferme un ou plusieurs radicaux indispensables à la synthèse d'une enzyme ou d'une hormone. L'organisme n'étant pas capable de les synthétiser, ou en quantité insuffisante, elles doivent être apportées régulièrement et en quantité suffisante par l'alimentation. Chez l'être humain, seules trois vitamines sont synthétisées par des bactéries intestinales : les vitamines K, B12 et H.

Un apport insuffisant ou une absence de vitamine provoquent respectivement une hypovitaminose ou une avitaminose qui sont la cause de diverses maladies (scorbut, béribéri, rachitisme, etc.), un apport excessif de vitamines liposolubles (A et D essentiellement) provoque une hypervitaminose, très toxique pour l'organisme.

Leur découverte est due au biochimiste polonais Casimir Funk qui, le premier, isola la vitamine B1 dans l'enveloppe de riz en 1912. Le terme « vitamine » vient du latin « vita » qui signifie vie et du suffixe amine, composé organique issu historiquement de la chimie de l'ammoniaque. « Ammon » est le nom d'un dieu égyptien qui préparait l'ammoniaque près du temple d'Ammon en Libye.

PUBLICITÉ

Classification des vitamines

Généralement, on sépare les vitamines en deux groupes : les vitamines hydrosolubles (solubles dans l'eau) et les vitamines liposolubles (solubles dans les graisses). Les vitamines liposolubles sont absorbées avec les graisses et, comme celles-ci, sont stockables dans l'organisme. À l'inverse, les vitamines hydrosolubles (à l'exception de la vitamine B12) ne sont pas stockables et les apports excédentaires sont éliminés par la voie urinaire.

Besoins en vitamines

Ils sont difficiles à établir car ils varient avec l'âge, la taille, le sexe, l'activité musculaire. Ils augmentent durant la croissance, pendant les maladies et les états fébriles, et en ce qui concerne les femmes, pendant la grossesse et l'allaitement.

Besoins en vitamines moyens pour un adulte de 70 kg (1 µg = un millionième de gramme).
B1 thiamine: 1,4 mg
B2 riboflavine: 1,6 mg
B3 (PP) nicotinamide: 18 mg
B5 acide pantothénique: 6 mg
B6 pyridoxine: 2 mg
B8 (H) biotine: 150 µg
B9 acide folique: 200 µg
B12 cyanocobalamine: 1 µg
C acide ascorbique: 60 mg
A antixérophtalmique: 800 µg
D antirachitique: 10 mg
E antistérilité:
ou tocophérol: 10 mg
K antihémorragique: 45 µg

Dépassements de dose

Le dépassement des doses recommandées dans les pays industrialisés est fréquent pour certaines vitamines, en particulier la vitamine C utilisée par l'industrie comme antioxydant (conservateur).

* Cette dernière est éliminée par les reins dès qu'elle dépasse un certain seuil, et une surdose était donc considérée comme inoffensive. On estime cependant aujourd'hui que cette élimination, si elle est prolongée sur plusieurs mois, peut entraîner des calculs rénaux chez certains sujets.

* Une étude montrerait que l'excès de vitamine A multiplie par 2,5 les risques de fracture de la hanche. Cet effet dangereux est plus net avec le rétinol (vitamine A proprement dite) qu'avec la béta-carotène (provitamine A).

* Au-dessus de 2,5 mg/jour (au lieu de 2), la vitamine B6 peut causer des lésions nerveuses.

* Les effets nocifs de la surdose de vitamine D sont connus depuis longtemps : accidents rénaux et cardiaques graves.

* D'autres accidents de surdosage existent avec la vitamine B1 et la vitamine K.

Action des vitamines

Le rôle essentiel d'une vitamine consiste en un transfert d'une molécule vers une autre, d'un électron d'un atome (ou d'un groupe limité d'atomes) vers un autre, selon des processus que l'on peut assimiler à des phénomènes enzymatiques.

On peut définir l'action globale des vitamines selon leur intérêt ou selon une classification scientifique.

Classification selon leur intérêt

1- La réduction ou même la suppression de certaines réactions spécifiques d'une chaîne métabolique, que peut entraîner l'absence ou la réduction de l'apport vitaminique.

2- L'action physiologique que possèdent les vitamines. Par exemple :

- la vitamine C et son rôle dans les phénomènes de perméabilité capillaire.
- l'acide folique et son rôle dans l'hématopoïèse.

Classification scientifique

1- Vitamines dont le rôle est de transporter les électrons, comme les vitamines B2 et B3.

2- Vitamines dont le rôle est de transporter des radicaux libres comme les vitamines B1 et B6.

PUBLICITÉ



This article is licensed under the GNU Free Documentation License (www.gnu.org/copyleft/fdl.html). It uses material from the Wikipedia article "Vitamine" (fr.wikipedia.org/wiki/Vitamine).


RetourNutrition RetourSanté

© 1999-2017 Helio A. F. Fontes
Copacabana Runners - Atletismo e Maratonas