Histoire du marathon

Selon la légende...

En l'an 490 av.J-C., les Grecs avaient vaincu les Perses dans la bataille de Marathon et Pheidippides fut chargé d'en apporter la bonne nouvelle jusqu'à la ville d'Athènes. 

Il courut environ 35 km de la plaine de Marathon jusqu'à Athènes et à son arrivée, il n'eut que la force d'annoncer "nous avons vaincu" avant de mourir, à bout de souffle!

Il n'existe aucune preuve de ce qui n'est peut-être qu'une légende, mais l'histoire en a inspiré le nom de la compétition qui eut lieu pour la première fois, aux Olympiades d'Athènes, en 1896.


Plus incroyable encore en est la véritable histoire... 

Si vous avez déjà trouvé remarquable cette histoire d'un messager courant 35 km de la plaine Marathon à Athènes, l'histoire véritable vous apparaîtra encore plus curieuse. 

Car en réalité, la mission dont Pheidippides fut chargé était plus importante et bien plua ardue. Alors que les Perses arrivaient en Gréce afin de détruire Athènes, Pheidippides reçut l'ordre d'aller á Sparte, à 240 km de distance, pour y demander des renforts. En courant!

Oui, c'est bien cela, au pas de course. Comme la route était trop irrégulière pour permettre le passage de chevaux, seul un coureur à pied pouvait couvrir cette distance à temps. 

Et Pheidippides courut en deux journées les 240 km d'un itinéraire irrégulier pour arriver à Sparte et ne recevoir qu'un non pour toute réponse. Les Spartiates étaient en pleine commémoration du festival d'Artémis et refusèrent leur aide. Et Pheidippides s'en revint à Athènes, porteur de la maivaise nouvelle, toujours en courant. 

Pheidippides fut sans doute le héros d'un épisode exceptionnel, mais c'est en partie grâce à une course que les Athéniens vainquirent les Perses. 

PUBLICITÉ


Pheidippides n'était pas le seul à courir.

En réalité, si Pheiddipedes a si bien couru, c'est que la préparation physique était fondamentale dans l'armée athénienne. Et c'est à la course qu'ils durent de défaire les Perses à Marathon. Comment cela?

Le plan des Perses était simple: débarquer sur la plaine de Marathon, vaincre la petite armée athénienne qui s'y trouvait et contourner ensuite la côte pour envahir par le sud une Athènes dégarnie et sans protection. 

Ils étaient donc dix mille Athéniens qui, à l'annonce de la mauvaise nouvelle dont Pheidippides était porteur, décidèrent de se lancer rapidement à l'attaque de l'armée de plus de 25.000 Perses qui avait débarqué sur la plaine de Marathon.

L' attaque-surprise réussit et les Perses furent refoulés et obligés de regagner leurs bateaux. Restait la seconde phase du plan des envahisseurs: naviguer quelque 8 à 10 heures jusqu'à la plage de Phaleron quils croyaient être sans protection.

C'est là justement que les Athéniens durent faire montre de leur excellente préparation physique. Après une bataille qui avait duré un jour entier, il leur fallait courir près de 40 km jusqu'à Phaleron afin d'empêcher le débarquement ennemi.

Durant ce marathon, les premiers Athéniens réussirent à atteindre Phaleron en 5 ou 6 heures, et une heure avant que les Perses ne soient arrivés, les Grecs étaient étaient déjà sur la plage, prêts au combat. Leur course joua ainsi un rôle décisif dans leur victoire. 

En apercevant l'armée athénienne rassemblée à Phaléron, les Perses n'en crurent pas leurs yeux. En dépit de leur supériorité numérique, ils furent terrifiés par ces Athéniens qui leur paraissaient être de la race des surhommes. La flotte perse navigua encore pendant quelques jours en quête d'un débarcadère plus sûr et finit par rebrousser chemin. 

PUBLICITÉ



RetourHistoire de l' Athlétisme

© 1999-2017 Helio A. F. Fontes
Copacabana Runners - Atletismo e Maratonas